Le Party Boat

Cet article a été rédigé par le biscuit en chef Aleksandra Da Silva Zuraw

Le voici, le jour tant attendu, l’accomplissement d’une vie, la raison même de ma venue sur Gili Trawangan, pour ne pas dire en Indonésie, le jour du Party Boat ! Le Party Boat est un trimaran en bois sur lequel se regroupe une centaine de voyageurs festifs pour clubber sur les flots toute une après-midi.

Je me réveille excitée comme une puce à l’idée de réaliser l’un de mes rêves. Les knacks ne sont pas du même avis que moi concernant la valeur de l’attraction, mais je réussis à les convaincre. C’est donc tous les quatre que nous nous dirigeons vers notre lieu de villégiature.

Nous commençons tranquillement aux alentours de 13h avec quelques bouteilles houblonnées au Jiggybar, pour nous échauffer avant de monter sur le Jiggyboat, le trimaran support de nos aventures. Nous découvrons la faune avec laquelle nous allons partager cette expérience, et ne sommes pas déçus. Un florilège de personnages hauts en couleur s’offre à nous…

ALLIAGEEn guest star, nous avons le groupe « Alliage », aussi surnommé « Les Partir un jour », dont les membres Russes et fanatiques de la gonflette sont vêtus de leurs plus beaux slips de bains aux couleurs d’une boîte de stabylo boss.

S’en suivent les Pussycatdolls version XXL, dont l’objectif principal est évidement de conclure avec un membre d’Alliage. On remarque aussi un groupe de femmes à barbes maoris spécialistes du twerk, le sosie de John Snow, Loana (version pré loft) et bien sur un beau lot de Stevens, Johns et Jackys…

Que la fête commence !

filetArrivés sur le catamaran, on est accueillis par de la musique commerciale à souhait. Nous commençons instantanément à nous enfiler des Jaggerbombs et autres délices pour nous mettre dans l’ambiance. Très vite l’euphorie nous prend et nous nous jetons comme des lapins crétins dans les filets du bateau garnis de poufs (dans tous les sens du terme).

Arrive ensuite la première tournée de shots annoncée par la douce sonate composée par LMFAO « Shots, Shots, Shots, Shots ». Nous nous faisons généreusement rincer la glotte par diverses biatches tout en chantant à tue-tête, l’ambiance est à son comble.

C’est lorsque nous sommes enfin entièrement recouverts de sueur et d’alcool qu’arrive l’arrêt noyade baignade tant attendu. C’est avec quelques grammes dans le sang et main dans la main que nous sautons joyeusement depuis le pont du bateau. Que c’est agréable, nous batifolions dans les eaux turquoise tels de gracieux cachalots.

cachalot

Après diverses épreuves improvisées, comme le concourt du plus beau saut depuis le toit du bateau, le parcours d’accrobranche effectué sur le filet, la remontée la plus rapide de l’échelle… Nous remontons sur le bateau pour continuer à profiter du « parté ».

Boobies

Nous sympathisons alors avec le groupe des guerrières maoris très funs, et fortes (en personnalité).
A peine avons-nous le dos tourné que les garçons manquent de déclencher une bagarre avec des australiens homophobes, se sentant agressés par une danse de Thib. Il leur en faut peu aux vegemites.

Heureusement la féroce Helena parvient à les faire fuir en promettant un coup de boule au premier qui lèverait un poil sur son adoré, et en leur assurant qu’il n’y avait aucun risque pour que Thib souhaite conclure avec l’un d’entre eux. Les australiens décident alors de s’attaquer aux femmes à barbe. Grave erreur étant donné qu’à la moindre pichenette elles pourraient les propulser hors du trimaran et leur faire ravaler leurs propos. Ils le comprennent d’ailleurs assez rapidement.

Nous continuons à danser tout en profitant du magnifique coucher de soleil, lorsque l’heure du limbo sonne. Helena remporte bien-sûr le concours haut la main et se retrouve promue Shotgirl !

Limbo 2
Je suis terriblement jalouse mais reste heureuse pour elle, c’est tout de même l’accomplissement d’années d’entrainement, elle le mérite bien.

S’ensuit donc un moment inoubliable où elle nous remplit le gosier de ce qui semble être de la vodka/orange, et où elle twerk avec les maoris pour symboliser leur victoire commune face aux australiens homophobes.

Soudain on se rends compte que la croisière est finie, qu’il fait nuit et qu’il est malheureusement temps de quitter le navire. Ce fut trop bref à mon gout mais je me rappellerais longtemps de cette petite sauterie avec mes knacks, car à moins d’être Jay-Z, ce n’est pas tous les jours qu’on fait la fête sur un bateau au milieu d’îles paradisiaques.

Shots

 

3 réflexions sur “Le Party Boat

  1. Flanchon dit :

    On aurait pu appeler cette traversée  » le Long Island Boat » 🙂 ça devait être tellement fou …

Les commentaires sont fermés.