Bangkok : du miel et du curry

Mes petites papayes, nous revoilà pour votre plus grand plaisir au pays du criquet masseur : la Thaïlande.
Je trouve le courage de faire face à mon clavier et ce n’est pas une mince affaire.
Face à la chaleur de la capitale de la larve en brochette, le moindre mouvement est à économiser pour survivre.

D’autre part, j’en suis actuellement à ma 17eme heure de transport et mes idées ne sont donc plus très claires. Je vais également probablement mourrir de déshydratation car Thib a abandonné notre bouteille de survie lors du dix-huitième changement de mini bus. Je fais une petite aparté mais c’est assez hilarant : plus on avance pendant cet interminable trajet pour se rendre à koh Lanta, plus la taille des moyens de transports diminue. Je me demande si au prochain arrêt ils ne vont pas nous filer un monocycle et nous demander de pédaler jusqu’à l’hôtel.

image

Bref, nous venons de passer une délicieuse semaine à Bangkok.
Souvent les gens ont un avis très négatif sur Bangkok.
C’est moche, c’est sale, ça pue et il fait chaud. Je me sens obligée de faire justice à cette ville qui m’a accueillie avec amour et lait de coco.
Reprenons les choses dans l’ordre.
C’est moche ? C’est sûr que l’architecture de cette ville est plus proche d’une construction lego que d’un immeuble haussmannien, mais le cubisme a son charme.
C’est sale ? Bon, là, mon dernier comparatif étant plus Bombay que Strasbourg, je vous le dis, on pourrait manger un pad thai par terre, donc pas de problème de ce côté là.
Ça pue ? Figurez vous qu’il est interdit de péter dans tous les transports de Bangkok. Comment je le sais ? Car c’est sans doute le picto le plus hilarant de toute l’histoire des pictos ! Donc non ça ne pue pas. Mais je me demande si c’est un problème de notoriété publique en Thaïlande pour en faire un picto. (Vous noterez également qu’il est interdit de peloter des seins)

image
Bon par contre il fait chaud. Le resenti à Bangkok est d’environ 45 degrés, ce qui donne l’impression d’être recouvert en permanence d’une couche de miel tiède. Un vrai délice. Pour ceux qui transpirent la couenne c’est plus gênant.

Mais ce que j’aime avant tout à Bangkok, c’est que les thaïs et moi avons la même passion : manger. À chaque coin de rue un petit stand de brochettes, de nouilles aux crevettes, de fruits frais… il n’y a pas d’heures pour manger, on peut le faire en continu !! Et rien que pour ça, c’est un peu mon chez moi.

image

Comme je vous l’ai indiqué nous arriverons incessamment sous peu, du moins je l’espère, à Koh Lanta, et ça, ça me met en joie !
Savez vous quelle sera mon activité principale dans les îles thaïlandaises ?
À part me dorer la pillule et faire un combat du nombre de grillons avalés en moins de 3 minutes avec Thib, c’est d’observer !
Car la Thaïlande c’est aussi un véritable repaire de cas sociaux des plus délectables. J’imagine déjà les profils mais je me laisse quelques jours avant de vous dresser un petit best of des meilleurs personnages. Le prochain article sera signé Bernard Delavillardiere en goguette.

image

See you soon

7 réflexions sur “Bangkok : du miel et du curry

  1. Chantal dit :

    Aa ah vous nous avez manqué !! Excellent les pictogrammes , toujours aussi drôle même avec la chaleur , la petite vidéo birmane est super aussi !
    Bisous mes grillons

  2. Cam dit :

    L’autre mère pense aussi qu’il commençe à nous manquer , ta prose est toujours aussi drôle et pleine d’humour .
    Ici on ne ressent pas d’atmosphère de miel tiède mais celui d’un froid glacial agrémenté de vent .

    Bravo pour la vidéo .
    Vous nous manquez ………
    Bises à vous et bonne dégustation.

  3. tzuki dit :

    super
    merci pour la vidéo
    deux questions :
    – qu’est ce qu’ils cherchent en tapant dans l’eau avec leurs grands bâtons depuis les barques? à assommer un poisson?
    – pourquoi les coqs attendent ils qu’on leur crache dessus pour se battre? c’est le gong?

    • get_another_life dit :

      Alors
      – Q1: à priori les pecheurs tapent pour effrayer les poissons qui se précipitent au fond et se bloquent dans les filets
      – Q2: ils se battent déjà avant mais on dirait que ca les excite de se faire cracher dessus. Les parieurs ont l’impression d’influencer le match aussi, ça doit leur faire plaisir.
      Bises

  4. voyage thailande koh phi phi dit :

    Bonsoir, j’a ilu votre post d’où je l’ai estimé cohérent. Toutefois, j’ai jamais eu la chance d’aller à la Thaïlande, mais à travers votre article, j’ai pu connaitre des renseignements importants.
    merci.

  5. http://www.job-green.fr dit :

    So it looks like I ll have to hop around for a few weeks. Even if I only find my ideal spot on the last day before going back to Bangkok to fly out, I ll still be happy, knowing that it s there for next time.

Les commentaires sont fermés.